Pour les éléphants | Danny Auron – Avaaz

unnamed01Les éléphants sont d’une grande intelligence. Ils sont aussi proches des humains que les singes; et pourtant, nous sommes en train de les exterminer.

Les éléphants ont conscience de la mort. Ils comprennent ce qui leur arrive, à eux et à leur famille. Lorsqu’ils tombent sur les ossements d’un de leurs congénères, ils les reconnaissent et passent des heures à les veiller. Le braconnage est tellement destructeur qu’il faut parfois plus de 20 ans pour qu’une famille puisse se reconstruire!

100 éléphants meurent tous les jours. Ils sont parfois abattus depuis des hélicoptères et leurs défenses découpées à la machette alors qu’ils sont encore en vie, dans le seul but de fabriquer des bibelots en ivoire. Le pire, c’est que cette sauvagerie est gérée par le crime organisé, responsable du financement des plus dangereux groupes terroristes au monde.

Mais nous avons des raisons d’espérer: la Chine vient d’annoncer qu’elle allait cesser progressivement toute activité économique liée à l’ivoire, et onze États américains appellent à une interdiction de sa commercialisation. C’est un moment charnière dans le combat pour ces animaux majestueux. Si nous parvenons à financer des campagnes au coeur des plus grands marchés mondiaux de l’ivoire que sont les États-Unis, la Thaïlande et le Vietnam, nous pouvons contribuer à tarir la demande partout dans le monde.

Cliquez ci-dessous pour financer des actions contre l’extinction des espèces animales. Les promesses de don ne seront débitées que si nous collectons suffisamment pour atteindre notre but.

Le massacre des éléphants, c’est une affaire de gros sous. Les éléphants sauvages sont en train de disparaître, ce qui entraîne la hausse du prix des stocks d’ivoire. Les braconniers se sont lancés dans une course meurtrière visant à tuer le plus de pachydermes possible. En 5 ans, le Mozambique a perdu la moitié de sa population d’éléphants. Le temps joue en notre défaveur. Si les tueries se poursuivent au rythme actuel, dans un peu moins de 10 ans, il n’y aura plus d’éléphants sauvages en vie, seulement des cimetières.

Les nouvelles venant de Chine pourraient être notre meilleure opportunité de renverser la vapeur. Avec l’aide d’excellentes campagnes dans ces onze États américains, en Thaïlande et au Vietnam, nous pouvons tarir la demande pour ce funeste ivoire tout en nous attaquant au problème de l’offre, en venant en soutien à des initiatives anti-braconnage innovantes. Voilà ce qu’une équipe internationale motivée pourrait accomplir:

  • Financer de mémorables campagnes publicitaires aux États-Unis et en Asie du Sud-Est pour faire chuter la demande pour les bibelots en ivoire;
  • Lancer des sites Internet aux États-Unis et en Asie du Sud-Est pour informer les consommateurs de la souffrance et du carnage afin de changer la perception de l’ivoire;
  • Soutenir et amplifier les campagnes citoyennes dans les marchés de consommateurs aux États-Unis et en Asie du Sud-Est;
  • Soutenir des programmes de protection mis en place par les rangers en Afrique ainsi que des initiatives créatives telles que la surveillance des parcs isolés par des drones.

Avaaz a des millions de membres partout dans le monde, depuis les pays où les éléphants doivent être protégés jusqu’aux pays où les objets en ivoire sont vendus. Si chacun d’entre nous participe à la hauteur de ses moyens, nous pourrions mettre un frein à ce commerce cruel et ensemble respecter toutes les espèces avec qui nous partageons cette planète. Cliquez ici pour promettre un don — Avaaz ne le débitera que si nous collectons assez pour faire une différence:

Le choix qui se présente à nous est simple: agir sans attendre ou perdre les éléphants d’Afrique à jamais. Ne soyons pas la génération responsable du massacre et de la disparition de ces splendides animaux. Faisons ce que notre mouvement fait de mieux: choisissons nos batailles avec soin, menons une lutte intelligente pour mettre fin au commerce de l’ivoire et insufflons la compassion et l’empathie tout autour de nous.

Avec espoir et reconnaissance,

Danny, Dalia, Alice, Emily, Lisa et toute l’équipe d’Avaaz

POUR PLUS D’INFORMATIONS:

Braconnage en Afrique: éléphants sans défense (Jeune Afrique)
http://www.jeuneafrique.com/136751/politique/braconnage-en-afrique-l-phants-sans-d-fense/

Mozambique: la moitié des éléphants décimés en cinq ans (Les Échos)
http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/02192584556-mozambique-la-moitie-des-elephants-decimes-en-cinq-ans-1123669.php

Le braconnage en Afrique est encore plus violent qu’on ne le croit (Slate)
http://www.slate.fr/story/102537/braconnage-afrique-ivoire-elephants-rhinoceros

Les éléphants en fort déclin en Afrique (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/08/19/01008-20140819ARTFIG00243-les-elephants-en-fort-declin-en-afrique.php

La Chine détruit 600 kg d’ivoire pour afficher ses efforts contre la contrebande (L’Obs)
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150529.AFP9086/la-chine-detruit-600-kg-d-ivoire-pour-afficher-ses-efforts-contre-la-contrebande.html

Le commerce d’ivoire, qui menace les éléphants d’Afrique, a triplé en quinze ans (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/06/le-commerce-d-ivoire-qui-menace-les-elephants-d-afrique-a-triple-en-quinze-ans_1843799_3244.html#t8585IZjVXbkasZD.99

Vous aimerez aussi...

Translate »