La peintre et muraliste Kashink signe une œuvre géante sur le boulevard Saint-Laurent et lancement du site TennisRogersMTL.com

629e5982-ae95-4ce2-9d79-c4c6b6b233d9Montréal, le jeudi 19 juin 2014 – C’est à l’occasion d’un événement organisé à la galerie Station 16 que l’artiste et peintre urbaine, spécialisée en art de rue, la Parisienne Kashink, a apposé la touche finale et sa signature à la murale géante qui ornera pour la prochaine année le boulevard Saint-Laurent, entre les rues Sherbrooke et Prince-Arthur.

Invitée par le Festival Mural et par Rogers, Kashink compte plusieurs fresques monumentales à son actif, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Nord, notamment à la Mairie de Paris ou encore à la mythique piscine du Molitor, récemment rouverte durant le tournoi de Roland-Garros. Kashink a mis 10 jours pour peindre et réaliser Found it!, immense murale colorée, déployée sur cinq étages, sur la façade de l’édifice attenant au stationnement situé face au complexe Excentris, sur le boulevard Saint-Laurent.

L’artiste de 30 ans, qui maîtrise l’aérosol avec une précision presque chirurgicale, en a profité pour dessiner une murale sous le thème du tennis. Elle répond avec éclat de couleurs au défi artistique confié par l’équipe de Rogers, partenaire de création, ayant favorisé la concrétisation de cette œuvre emblématique du boulevard Saint-Laurent et de Montréal pour la prochaine année.

« Je me sens privilégiée de pouvoir combiner mon art et ma passion sur une surface aussi grande, en bénéficiant du soutien d’une entreprise qui m’offre l’entière liberté d’exprimer et d’improviser les formes et les sujets qui m’inspirent », commente Kashink. Les détenteurs de téléphone intelligent pourront enrichir leur expérience de la murale en téléchargeant l’application Layar, puis en captant la murale sur leur écran. Ils pourront accéder à du contenu exclusif, grâce à la réalité augmentée.

Kashink est parmi les rares femmes reconnues dans un univers encore essentiellement masculin. Elle s’amuse à déjouer les conventions, affichant deux traits de moustache dessinés sous son nez et utilisant l’art de rue pour valoriser l’expression de certains enjeux sociaux, de manière ludique et positive. L’artiste expose d’ailleurs certaines de ses œuvres jusqu’au 3 juillet à la Station 16, située au 3523 boulevard Saint-Laurent.

TennisRogersMTL : un portail animé par des blogueurs urbains et des collaborateurs de Loulou, Châtelaine et L’actualité.

C’est également à l’occasion de cette soirée de lancement que l’équipe de Rogers a lancé TennisRogersMTL.com, guide en ligne qui pour une deuxième année propose une panoplie d’activités culturelles et liées au mode de vie célébrant le tennis, Montréal et sa Coupe Rogers, événement qui accueillera du 1er au 10 août prochain les meilleures joueuses du circuit de tennis féminin de la WTA.

Le site TennisRogersMTL.com permettra donc aux internautes de tout savoir à propos du tennis à Montréal, de même qu’au mode de vie qui s’y rattache. Des conseils pratiques, des bonnes adresses, des infos sérieuses et divertissantes enrichiront le contenu du site : quel est le meilleur endroit où aller prendre une bouchée près du parc Jarry? Le meilleur look à arborer au Stade Uniprix? Où aller avant ou après le tournoi?

Articles, chroniques, blogues, photos, vidéos et applications répondront à ces questions et alimenteront ce site qui favorisera la conversation avec et entre les nombreux fans et amateurs de tennis. De plus, un moteur de recherche permettra aux utilisateurs d’entrer des mots clés pour trouver encore plus rapidement des idées, trucs et contenus déployés dans le site. Les internautes pourront également dialoguer sur Twitter ou encore se rendre sur Instagram ou Facebook en utilisant les mots-clics #CoupeRogers ou #RogersCup.

Au nombre de blogueurs urbains qui participeront au contenu du site bilingue, les internautes pourront lire Géraldine Zaccardelli, rédactrice en chef de NIGHTLIFE.CA; Tamy Emma Pepin, chroniqueuse et animatrice multiplateformes; Arcadio Marcuzzi, journaliste et chroniqueur sportif; Camille Dg, fondatrice et rédactrice en chef du blogue Le Cahier; Josiane Stratis, rédactrice en chef du populaire blogue du site Ton Petit Look  (TPL); Alexis Goncalves, chroniqueur du site Ton Barbier et Jean-François Dubé, blogueur et passionné de technologies.

« Nous sommes très heureux de mettre de l’avant des initiatives et des créations culturelles en lien avec les activités de la Coupe Rogers à Montréal. À titre de partenaires de l’événement, nous voulons transmettre aux Montréalais et aux visiteurs internationaux la passion du tennis et d’un tournoi qui promet d’être particulièrement populaire, haut en couleur et en émotions cette année. La Murale et le portail TennisRogersMTL.com se veulent un hommage à un sport populaire et bien enraciné, tout comme notre engagement profond pour ce sport et la communauté montréalaise. », commente Lizianne Fortier, chef, Commandites et événements chez Rogers Communications. En ligne depuis aujourd’hui, le portail TennisRogersMTL.com est lancé en collaboration avec Rogers Media, plus spécifiquement les magazines Loulou, Châtelaine et L’actualité.

À propos de la murale de Kashink
« C’est l’histoire d’un géant, d’une planète inconnue, qui jouait une partie de tennis avec son ami. Il était tellement grand qu’en envoyant la balle de toutes ses forces, elle disparût dans l’espace. Il la chercha dans toute la galaxie. Elle avait fait plusieurs fois le tour de Saturne, avait rebondi sur la Lune, puis avait atterri au Québec, terminant sa course à Montréal. Le géant ouvrit grand ses quatre yeux et finit par la retrouver, sur le boulevard Saint-Laurent. Il s’empressa d’appeler son ami pour lui annoncer la bonne nouvelle, avant de repartir d’un bond sur sa planète. » – Kashink

— 30 —

Photos et vidéo :
www.tennisrogersmtl.com/fr 

Vous aimerez aussi...

Translate »