10 mois pour sauver le monde – Ricken Patel – Avaaz

06Il s’agit sans doute de l’email le plus important que je vous ai jamais écrit.

Il y a quelques mois, un scientifique est allé sonder l’océan arctique russe, pour étudier des dégagements toxiques de méthane surgissant de l’océan — il effectue ces analyses tous les 2 ans. Il avait déjà observé des centaines d’émanations de ce type, d’un mètre de large chacune, émettant des gaz 50 fois plus dévastateurs que le CO2. Cette fois, il n’en crut pas ses yeux. Le premier dégagement qu’il rencontra était une gigantesque colonne de gaz d’un KILOMÈTRE de large. Il poursuivit sa recherche et en observa un second aussi large. Puis un autre. Et encore un autre. Il y en avait des centaines.

Les scientifiques nous avaient avertis. À cause du dérèglement climatique, la planète atteint des « points de rupture » à partir desquels le réchauffement s’emballe jusqu’à devenir hors de contrôle. La banquise arctique fond, détruisant l’immense « miroir blanc » qui renvoie la chaleur hors de notre atmosphère. Cela a pour effet de réchauffer l’océan et d’accélérer encore la fonte des glaces, et ainsi de suite… Nous perdons le contrôle. L’année dernière, tous les phénomènes climatiques étaient sens dessus dessous; 2014 fut l’année la plus chaude jamais enregistrée.

Nous POUVONS arrêter cela, mais seulement si nous agissons très rapidement et tous ensemble. Et nous pouvons même transformer ce risque d’extinction cauchemardesque en un avenir clément pour nos enfants et nos petits-enfants: un avenir propre, vert et en harmonie avec la Terre qui nous a donné la vie.

Il nous reste 10 mois avant le Sommet de Paris, qui donnera le “la” de notre riposte au changement climatique. 10 mois, cela semble long, mais cette échéance est en fait très proche. Nous avons 10 mois pour faire participer nos dirigeants à cette réunion, influencer leur feuille de route et leur demander des comptes.  Faire front contre les compagnies pétrolières et le fatalisme.

Nous pouvons gagner, nous devons gagner, mais nous avons besoin de vos promesses de dons (même d’un petit montant!), pour organiser nos mobilisations en 2015… et faire du monde dont nous rêvons une réalité:

jules — Cliquez pour promettre le don de votre choix: 

 

Le fatalisme vis-à-vis du changement climatique n’est pas seulement stérile, il est aussi totalement injustifié. L’heure est certes tardive, mais il est encore tout-à-fait en notre pouvoir d’arrêter cette catastrophe, en passant d’une économie reposant sur le pétrole et le charbon à d’autres sources d’énergie. Si nous y parvenons, le monde unira ses forces comme jamais auparavant, dans un esprit de coopération pour protéger notre habitat, notre Terre. C’est une belle alternative, le genre d’avenir qu’Avaaz est né pour défendre. Pour faire face à ce défi, il nous faudra du coeur, de l’espoir et toute notre intelligence. Voici notre plan:

  1. Maintenir le climat à l’agenda politique et citoyen: les Marches citoyennes pour le Climat, dont Avaaz a été fer de lance, ont été un temps fort politique qui a profondément changé les règles du jeu. Ce fut un moment magique, dont nous avons vu des résultats concrets dans la foulée, avec des engagements politiques ambitieux dans de nombreux pays. Mais les compagnies pétrolières affûtent leurs armes, et nous devons être prêts.
  2. Pousser François Hollande à devenir un champion de l’environnement: le dirigeant français présidera les travaux du Sommet de Paris – une position décisive. Nous devons faire en sorte qu’il facilite activement l’adoption d’un accord ambitieux. Lui et son cabinet ont déjà rencontré Avaaz à deux reprises, et il a proposé de baptiser l’accord de Paris du nom de Nina, la jeune membre française d’Avaaz dont nous lui avions transmis le message! Nous devons nous assurer qu’il reste ferme lorsque la situation deviendra tendue.
  3. Passer au niveau supérieur: l’ampleur de cette crise exige une action qui aille au-delà d’une campagne habituelle. Il est temps de lancer une mobilisation puissante, directe, non-violente. Il faut stimuler les imaginations, communiquer l’urgence morale et inspirer l’action. Notre Marche pour le climat fut une première étape. Une deuxième étape pourrait par exemple être la création d’un mouvement à la façon des Indignés ou d’Occupy.
  4. Mettre les pollueurs en échec: les milliardaires comme les frères Koch et leurs compagnies pétrolières sont les principaux responsables de l’inaction: financement d’articles « scientifiques » bidons pour nous induire en erreur, millions de dollars dépensés en communication trompeuse visant à nous influencer, corruption d’hommes politiques. Avec le journalisme d’investigation entre autres, nous pourrons les dénoncer et les contrer.
  5. Définir le bon accord: même face à une catastrophe planétaire, 195 gouvernements rassemblés dans une même pièce peuvent s’avérer incapables de s’entendre. Au milieu de débats politiques complexes, nous devons définir les grandes lignes de l’accord, et rassembler la presse et les politiques autour d’elles. Notre première priorité: un engagement clair pour un monde alimenté à 100% par des énergies propres. Cela annoncera la fin de l’industrie des combustibles polluants, et réorientera les investissements privés vers les énergies renouvelables.

Nous avons besoin que plusieurs dizaines de milliers d’entre nous promettent un petit don pour nous mettre en marche. Le montant n’a pas d’importance, c’est le choix qui compte — le choix d’espérer et d’agir:

OUI, JE PROMETS 2$OUI, JE PROMETS 3$

OUI, JE PROMETS 5$

OUI, JE PROMETS 8$

OUI, JE PROMETS 13$
Autres montants: cliquez ici .

En amont du Sommet sur le climat à Copenhague en 2009, nous avions joué un rôle central lors des élections allemande et japonaise qui se déroulaient juste avant et fait pression sur la politique brésilienne. Notre mouvement avait contribué à l’obtention d’un accord international sur le financement de la lutte contre le dérèglement climatique: les pays riches ont promis 100 milliards de dollars par an aux pays les plus pauvres. À l’époque, Avaaz rassemblait 3 millions de personnes. Aujourd’hui, nous sommes 41 millions et notre communauté grandit chaque jour pour relever le défi posé par le changement climatique.

Le changement climatique est l’ultime défi pour l’humanité, il requiert la coopération de tous les gouvernements du monde.Avaaz est l’ultime solution en matière d’action collective à l’échelle de la planète, rassemblant des millions d’entre nous autour d’une vision commune, au-delà des nations. C’est le moment d’offrir à nos enfants un monde dont la beauté corresponde à nos rêves. À nous de jouer!

Avec espoir et gratitude pour cette communauté exceptionnelle,

Ricken et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS:

2014, année la plus chaude depuis un siècle: Météo France confirme (Sciences et Avenir)
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20141203.OBS6816/2014-annee-la-plus-chaude-pour-la-planete.html

Avaaz rencontre Hollande (Elysée, à partir de 12’)
http://www.elysee.fr/videos/socialgoodweek-presentation-des-projets-de-la-demozone/

Hollande veut un accord « historique » sur le climat en 2015 (Reuters)
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN0JB1EW20141127

Conférence climat de Paris 2015 – Quels sont les enjeux (Ministère du développement durable)
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Quels-sont-les-enjeux,37533.html

Le Sénat américain ne conteste pas le changement climatique, mais… (La Libre Belgique)
http://www.lalibre.be/actu/planete/le-senat-americain-ne-conteste-pas-le-changement-climatique-mais-…

La pression pétrolière s’accroit sur l’Arctique, fragilisé par le changement climatique (Reporterre)
http://www.reporterre.net/La-pression-petroliere-s-accroit 

“De vastes émanations de méthane s’échappant du sous-sol océanique” découverts dans la mer sibérienne arctique (Daily Kos – en anglais)
http://www.dailykos.com/story/2014/07/28/1317252/–Vast-methane-plumes-escaping-from-the-seafloor-discovered-in-Siberian-Arctic-Sea#



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 40 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (« Avaaz » signifie « voix » dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous surFacebook ou Twitter.

Vous aimerez aussi...

Translate »